Blog - Guides

Comment laver sa moto ?

Comment laver sa moto ?
18 mai 2021

Avoir une moto c'est bien, avoir une moto propre c'est mieux ! Donc enfilez votre meilleure tenue (ou la pire, c'est peut-être mieux car vous risquez de vous salir) et préparez vous à redécouvrir votre moto comme à sa sortie de concession

Entretenir sa moto ou son scooter ne consiste pas seulement à l'amener chez votre garagiste ou votre concessionnaire tous les 36 du mois pour la réviser ! Non non non !

Si vous voulez que votre belle perdure dans le temps il faut savoir comment bien s'en occuper. Après tout ça vous arrive bien d'enlever la poussière chez vous ou de prendre une douche de temps en temps ? (Aller, je suis sur que si...) Et bien vous savez quoi ? Votre monture mérite autant.

Bon, trève de plaisanterie, on est là pour aider ceux qui ont décidé de donner un petit coup de propre à leur belle comme pour ceux qui veulent faire un vrai nettoyage en profondeur et prendre la bonne habitude de le faire régulièrement (ce que nous vous conseillons vivement) !

Voici les règles à suivre lorsqu'on veut nettoyer sa moto ou son scooter :

1. Éviter le lavage à haute-pression

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, aller dans une station de lavage et asperger sa moto au canon à mousse et à la lance à haute-pression n'est pas le meilleur moyer de laver sa moto. Malheureusement, cette méthode de lavage très répandue a tendance à faire plus de mal que de bien à votre moto (dangeureux pour les composants électriques). En effet, conçues pour l'automobile, ces installations sont destinées aux voitures (et oui, même s'il y a un panneau "moto" avec un joli petit dessin dessus il ne faut pas y aller, à quelques exceptions près, nous les verrons) : la puissance du jet est trop élevée pour plusieurs éléments (peinture, autocollants, roulements de roue).

Par contre : nous vous conseillons d'y aller pour nettoyer votre système de freinage. En effet, s'il y a bien un compartiment pour lequel il est intéressant d'avoir recours au jet à haute pression c'est bien le compartiment freinage : saisissez la lance et dirigez le jet à 15cm des étriers de freins avant et arrière. Vous préserverez ainsi leur usure en délogeant les corps étrangers et autres intrus s'y étant installés au fil de votre route.

2. Commencez par le plus dur : les roues (et tout sera plus simple par la suite)

En effet, sans surprise ce sont les éléments les plus proches du sol qui se salissent le plus. Et qui mieux que vos roues peut en dire autant ? À cela celà s'ajoute les poussières de plaquettes qui, à chaque freinage, viennent délicatement se déposer sur vos jantes pour s'y établir à côté des centilitres de graisse hérités de la rotation rapide de votre chaîne.

Mettez un terme à ce camping sauvage et découvrez la couleur de vos jantes : utilisez un gant en microfibre et un produit dégraissant spécialisé pour les perfectionnistes (en prenant soin de laisser agir le produit 3 à 5min avant de commencer à frotter). Pour les autres (on vous voit) : utilisez un peu de liquide vaisselle mélangé à beaucoup d'eau froide et frottez avec tout sauf une le côté vert de votre éponge de cuisine qui date du premier confinement. Un vêtement sans valeur fera très bien l'affaire.

Dans les deux cas, que vous soyez perfectionniste ou pas, utilisez un chiffon propre pour essuyer vos jantes.

3. Ne pas laver sa moto à chaud

En effet, la mécanique n'aime pas les choc de températures. Utilisez systématiquement de l'eau froide pour laver votre moto et attendez qu'elle soit froide elle aussi avant de la laver si vous rentrez de balade ou du boulot.

4. Ne lavez pas votre moto sous le soleil de midi

En effet, une moto exposée au soleil est une moto qui chauffe. La peinture de votre résevoir ou de vos carnéages ne font pas exception à cette règle : allez-y mollo si votre moto a pris le soleil juste avant de la laver car la peinture sera moins résistante et se fera un plaisir d'accueillir de nouvelles micro-rayures. Lavez-là plutôt à l'ombre après vous être assuré qu'elle soit vraiment froide.

5. Évitez à tout prix les produits non adaptés

Utilisez des produits spécialisés pour le lavage moto, qui partent bien au rincage à l'eau douce et qui n'abimeront pas votre monture.

6. Utilisez les bons chiffons

Si vous n'avez qu'un vieux jogging troué sous la main ça sera toujours mieux que rien mais dans l'idéal utilisez des chiffons ou petites lingettes micro-fibres (qu'on trouve un peu partout).

7. Attention à la stagnation !

Géréralement quand on lave sa moto on utilise de l'eau (bravo), et l'eau ça fait rouiller comme vous le savez. Évitez au maximum que l'eau ne pénètre les endroits où elle serait susceptible de stagner car c'est comme ça que vous vous retrouverez avec une moto rouillée.

8. Décrassez-là souvent entre deux gros lavages

À défaut d'être tous au chômage et de pouvoir laver sa moto en profondeur trois fois par jour on prévilégiera un petit lavage de temps en temps afin d'éviter que la crasse ne s'installe trop entre deux "gros" lavages en profondeur.